Flash News

Niger : décision du tribunal de Nanterre sur l’affaire dite d’Africard : parlons droit

Me Illo Issoufou, avocat du Niger

[Par Kaka Touda Mamane Goni]

Nous avons suivi Maitre Illo Issoufou, avocat de l’Etat du Niger dans l’affaire qui oppose le Niger a la société Africard sur la télévision nationale comme invité du journal de 20h30 du mercredi 15 mars 2017. Notre avocat national a tenté d’expliquer et l’interpréter la substance de la décision du Tribunal de Nanterre du mardi 14 mars 2017.
Selon lui, l’Etat du Niger dispose d’une preuve de fraude qui les a conduit à contester la décision ordonnant la société a opérée de saisine des biens du Niger. En contestant cette décision, l’Etat du Niger a versé les éléments nouveaux attestant selon lui qu’il y a eu belle et bien de la fraude dans la première décision. À l’époque, le ministre Massaoudou a dit avec beaucoup de conviction qu’ils ont des preuves probantes de la fraude et qu’ils sont confiants pour la suite de l’affaire.
Mais, le juge de Nanterre, après examen de nouveaux éléments versés dans le dossier, dit que ces moments ne sont pas probant (conséquent) pour examiner à nouveau la première décision. 

Alors, partant de cela, l’avocat dit qu’il n’en est rien et absolument rien du tout. Pour lui, l’Etat du Niger n’a rien perdu et ne perdra rien répondant à la question de la journaliste. Pourtant, personne n’est dans le secret de la délibération du juge du tribunal de Nanterre qui n’interviendra qu’au mois de juin prochain.

Mais, sans se réjouir, en réalité, dès l’instant où le juge a dit dans sa dernière décision que les nouveaux éléments versés dans le dossier ne sont pas convainquant, on revient naturellement sur la première décision qui a donné raison à la société Africard.
Par conséquent et ce, jusqu’à preuve de contraire, c’est Africard qui reste gagnant dans cette affaire. 
En attendant le délibéré du juge qui interviendra le 06 juin prochain sur si Oui ou NON de saisir les biens de l’Etat du Niger par la société Africard, les Nigériens prendrons leur mal en patience.
Vivement l’éclatement de la vérité dans cette scabreuse affaire qui risquerait de faire perdre inutilement plus de 16 milliards à notre pays.

© Kaka Touda Mamane Goni
(In : page Facebook)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1