Flash News

Chemin de fer : réunion préparatoire des ministres des transports du Niger et du Nigeria pour la mise en œuvre du projet de connexion ferroviaire Kano-Katsina-Jibiya-Maradi.

Le ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio a présidé hier matin, à Niamey, la réunion préparatoire des ministres des Transports du Niger et du  Nigeria pour la mise en œuvre du projet de connexion ferroviaire Kano-Katsina-Jibiya-Maradi.

Ce projet ferroviaire permettra au Niger et au Nigeria de booster davantage les échanges commerciaux et donner un coup d’accélérateur à l’intégration sous régionale. La délégation nigériane est conduite par le ministre des Transports du Nigéria, M. Chibuike Rotimi Ameachi. Il s’agit au cours de cette séance de travail pour les deux parties d’examiner tous les contours de ce projet ferroviaire.

Le Niger et le Nigeria partagent une longue frontière de plus de 1.497 km. Le long de cette frontière, les populations entretiennent des interactions culturelles, historiques communes. C’est dire que les deux pays ont des relations séculaires de fraternité et d’amitié. En ouvrant les travaux de cette réunion, le ministre nigérien des Transports, M. Mahamadou Karidio a évoqué le renforcement des relations entre nos deux pays par le développement des infrastructures de transports modernes et appropriés. En effet, le chemin de fer est un mode de transport de masse, à moindre coût, respectueux de l’environnement et indispensable pour le développement des industries lourdes. Il s’agit, a dit le ministre Karidio d’un excellent système de déplacement, utilisé pour relier les ports mouillés des pays à façade maritime comme le Nigeria aux ports secs des pays sans littoral comme le nôtre.

C’est pourquoi, à l’initiative du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, le Niger avait accueilli à Niamey, le 20 juin 2018, les ministres en charge des Infrastructures et des Transports ferroviaires des pays membres de la CEDEAO, de l’UEMOA et du G 5 Sahel, afin d’identifier des projets ferroviaires structurants à soumettre pour financement au forum Chine-Afrique. «A cette occasion, le Nigeria, acteur majeur de l’intégration sous-régionale s’est dit prêt à garantir les prêts qui seront contractés par les Etats pour la mise en œuvre des projets identifiés», a expliqué le ministre Mahamadou Karidio. La présente réunion concerne particulièrement le projet de connexion ferroviaire Kano-Katsina-Jibiya-Maradi. Il est répertorié dans le plan directeur d’interconnexion ferroviaire de la CEDEAO. Au Niger, il est inscrit dans la stratégie nationale des transports 2017-2025, mise en œuvre conjointement par le ministère des Transports et le ministère de l’Equipement, a relevé le ministre Karidio.

Quant au ministre des Transports de la République fédérale du Niger, M. Chibuike Rotimi Ameachi et l’Ambassadeur, Secrétaire Général de la Commission mixte Nigéro-Nigériane de Coopération, M. Rabiu Akawu ils ont souligné la pertinence de ce projet pour les deux pays. Ce projet a été identifié par les autorités nigérianes comme étant un projet prioritaire. C’est la raison pour laquelle, il a été introduit dès la réunion des experts de la Commission mixte nigéro-Nigériane de coopération sur les Transports, tenue à Tahoua au Niger. D’autres projets de ce genre sont également identifiés dans le domaine ferroviaire. Le chemin de fer est un excellent outil de l’intégration sous-régionale. Cela a été déjà compris pour les pères fondateurs de l’organisation ouest-africaine.

A l’issue de cette réunion, les deux parties ont convenu à travers un communiqué final de prendre des mesures nécessaires pour accélérer la mise en œuvre du projet de connexion ferroviaire Kano-Katsina-Jibiya-Maradi ; d’harmoniser les normes et standards en matière de construction et d’exploitation des infrastructures de transport ferroviaire ; partager entre les deux pays les informations relatives à l’exécution du projet de connexion ferroviaire Kano-Katsina-Jibiya-Maradi et enfin de mettre en place un comité de concertation d’experts entre les deux pays en vue d’examiner toutes les questions relatives à l’exécution du projet de connexion ferroviaire. Elles ont par ailleurs réaffirmé leur ferme volonté de mutualiser les efforts pour une mise en œuvre coordonnée et concertée du projet Kano-Katsina-Jibiya-Maradi. Les deux parties ont pris l’engagement de rendre compte à qui de droit sur toutes les questions relatives à l’exécution du projet.

Avec ONEP  (Hassane Daouda)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1