Flash News

Inondations : les eaux du fleuve Niger dépassent le seuil critique à Niamey

Face à la montée rapide des eaux dans le bassin du fleuve Niger et particulièrement à Niamey, suite aux fortes précipitations enregistrées ces derniers temps, les experts de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) évoquent une menace inquiétante d’inondation dans la capitale et ses environs.

“La crue locale à Niamey s’est manifestée ces deux derniers jours par une montée brusque du niveau de l’eau de plus de 1 mètre ; les prévisions des trois prochains jours et les observations indiquent que l’alerte jaune sera observée pendant ces jours”, annonce un bulletin de l’ABN.

Cette crue locale du fleuve est provoquée, en plus des eaux de pluies, par les apports de ses principaux affluents (le Gorouol, le Dargol et la Sirba au Niger et au Burkina Faso), et conduit souvent à des inondations désastreuses à Niamey notamment dans le 5ème arrondissement où plusieurs quartiers occupent en même le lit du fleuve, avec des habitations construites en argile.

L’observatoire du bassin du Niger appelle les populations vivant dans les zones inondables à la vigilance particulière. “Les risques de montée d’eau rapide sont réels, la vigilance doit être de mise”, précise-t-on.

D’ores et déjà, les pluies torrentielles qui ont durement frappé le Niger ont occasionné, en fin août, 44 morts, et quelques 77.225 sinistrés, sur toute l’étendue du territoire. La région la plus touchée reste la capitale, Niamey, avec un total de 17 décès, à majorité des enfants. On dénombre également 8.000 habitations dont 7.100 maisons et 1054 cases traditionnelles endommagées.

IciNiger avec Africatime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1