Flash News

Zinder abrite la première session ordinaire du Parlement des Jeunes du Niger

La première session ordinaire du Parlement des Jeunes du Niger s’est ouverte le jeudi 31 juillet à Zinder en présence de la présidente du Parlement des Jeunes, Mlle Aboubacar Yacouba Yasmina, des autorités administratives et coutumières de la région, notamment le Gouverneur M. Issa Moussa, le président du Conseil régional M. Moutari Ousmane, et le président du Conseil de ville de Zinder M. Bachir Sabo.

La session a été ouverte par le 3ème Vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Ayouba Hassane, en présence du président du réseau des parlementaires nigériens sur les questions relatives aux parlements des jeunes et la protection de l’Enfant, l’honorable Idrissa Maidadji ainsi que de plusieurs députés. Le ministre de l’Elevage Mohamed Boucha, en mission dans la région, a également honoré de sa présence à cette cérémonie.

Dans l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée à cette occasion, le 3ème Vice-président de l’Assemblée nationale a indiqué que cette session se tient à un moment ou l’ensemble de notre pays est résolument tourné vers les travaux champêtres avec l’installation effective et satisfaisante de la saison hivernale sur toute l’étendue de notre territoire. « Je vous exhorte donc à saisir l’occasion que vous offrent les grandes vacances pour assister vos chers parents dans les travaux champêtres afin de contribuer significativement à l’autosuffisance alimentaire tant chère aux autorités de la 7ème République » a-t-il dit aux parlementaires juniors. M. Ayouba Hassane a également souligné que « durant vos deux années de mandat, vous avez découvert l’univers du législatif, et vous avez eu l’opportunité d’appréhender les réalités nationales et internationales à travers les différents thèmes qui vous ont été développés et des activités que vous avez menées ».

A ce sujet, a-t-il ajouté, « votre vie a, sans nulle doute, été influencée par vos nouvelles charges de députés juniors qui ont certainement marqué vos comportements, vos attitudes et votre sens de responsabilité. Vous avez assurément partagé avec vos familles, vos amis, et votre entourage les enseignements que vous avez reçus tout le long de votre mandat et qui vous ont permis de maitriser l’apprentissage de la démocratie dans une nation comme la notre où la démocratie reste en construction perpétuelle ». Le 3ème Vice-président de l’Assemblée nationale a rappelé aux jeunes parlementaires qu’ils auront, au cours de la présente session, à faire non seulement le bilan des activités menées pendant l’intersession, mais également, le bilan des expériences vécues tout au long de leur mandat.

La Présidente du Parlement des jeunes a pour sa part souligné que « comme durant les autres sessions, d’imminents conférenciers se succéderont pour nous développer des thèmes aussi importants relatifs à l’éducation, à la santé, à la migration, à la sécurité et divers ». Mlle Aboubacar Yacouba Yasmina a demandé aux jeunes parlementaires d’apporter leurs contributions dans les efforts de développement du Niger à travers l’association des anciens parlementaires juniors.

Le Président du Réseau parlementaire nigérien sur les questions relatives au parlement des jeunes et la protection de l’Enfant a, quant à lui, rappelé que le parlement des jeunes est composé de 171 députés juniors et à l’image de l’Assemblée nationale, représentant toutes les régions du Niger, plus la 9ème région qui est la diaspora. « Ces députés juniors sont sélectionnés sur la base du mérite scolaire, de la discipline et sur le critère d’âge ». Il a ajouté que « le parlement des jeunes est une école démocratique. Pendant les deux ans de mandat, ces jeunes députés ont suivi plusieurs thématiques que nous avons eu à leur développer. Nous leur avons inculqué le sens de la démocratie, le sens de l’Etat, et leurs futures responsabilités aussi ».

Les autorités administratives ont salué la mise en place du Parlement des jeunes qui témoigne de la vivacité de la démocratie nigérienne, tout en exhortant les parlementaires juniors à accumuler les expériences indispensables pour leur avenir et pour les futurs cadres, voire futurs parlementaires qu’ils seront, dans le cadre de la gestion de l’Etat.

Plusieurs communications ont eu lieu pendant les 5 premières journées de travaux avec pour thèmes les impôts (DGI), la scolarisation de la jeune fille, la protection de l’environnement, le Conseil national des utilisateurs des transports (CNUT), l’intégration économique, le paludisme, et l’insertion des jeunes. Les députés juniors ont également procédé à la présentation des régions du pays. Il faut noter que cette session qui s’achèvera demain 7 aout 2019, marquera la fin de l’actuelle législature du Parlement des jeunes du Niger.

ONEP (Garé Amadou, AP/AN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1