Flash News

TNT : 100 000 décodeurs seront commandés et destinés à la population du Niger selon le ministre de la Communication

Comme à ses habitudes, l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger (ORTN) a organisé dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019, le traditionnel réveillon au Stade général Seyni Kountché de Niamey. Placée sous les auspices du ministre de la Communication M. Habi Mahamadou Salissou, cette soirée culturelle a enregistré la présence des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique, mais aussi de plusieurs personnalités et spectateurs.

À cette occasion, le ministre Habi Mahamadou Salissou a souhaité une bonne année et présenter ses vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour l’année 2019 aux téléspectateurs et auditeurs de l’ORTN. À  l’entame de son discours, le ministre de la Communication a tenu à souligner et saluer ”la couverture médiatique remarquable par les équipes de l’ORTN, de l’ONEP, de l’ANP et des médias privés, de la Fête tournante du 18 Décembre (Zinder- Saboua)”. Il a par la même occasion félicité l’ensemble des travailleurs de l’ORTN pour la qualité du travail abattu au quotidien, et encouragé l’ensemble des responsables et personnels des médias publics et privés pour leur engagement en faveur de l’œuvre de construction nationale.
Évoquant les actions en œuvre dans le domaine de la communication, le ministre Habi Mahamadou Salissou a rappelé que le Gouvernement a investi plus de 26 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre du processus de transition vers la Télévision Numérique Terrestre (TNT), cela afin d’améliorer la qualité de l’image et du son retransmis par les médias publics comme privés.
« C’est le lieu, ici, de rendre un hommage mérité à S.E. Elh. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat, et au Gouvernement avec à sa tête SEM BRIGI RAFINI, pour les efforts appréciables déployés en faveur du secteur de la Communication » a-t-il déclaré.

Soulignant qu’avec l’avènement de la TNT, l’année 2019 consacrera la séparation des fonctions de production et de diffusion dans le secteur audiovisuel, le ministre de la Communication a indiqué que cette situation va créer de nouveaux corps de métiers et donc des emplois. « Ce qui exigera aussi des médias audiovisuels des contenus de meilleure qualité. C’est pourquoi, mon département ministériel, en rapport avec les médias concernés, a pris toutes les dispositions pour adapter les grilles des programmes des chaînes publiques et privées, à ce contexte nouveau » a-t-il déclaré avant d’annoncer que le Gouvernement va incessamment passer commande d’un premier lot de 100. 000 décodeurs destinés aux populations, moyennant un prix de cession à fixer par les structures compétentes. De même une campagne de sensibilisation à grande échelle sur les enjeux de la TNT, va démarrer bientôt. Le ministre de la Communication précise que son département ministériel avait procédé au lancement officiel de la diffusion et de la réception des signaux TNT, à l’occasion de la fête tournante du 18 décembre Zinder Saboua, à travers la mise à la disposition du Conseil de Ville de Zinder, de prototypes de décodeurs TNT.

M. Habi Mahamadou Salissou a saisi cette occasion pour rappeler les autres actions phares et les progrès ayant marqué l’année 2018 dans le secteur de la communication. Il s’agit notamment de la révision de la loi sur la Communication Audiovisuelle pour tenir compte de nouvelles exigences communautaires liées à l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) ; la révision de la loi sur le Conseil Supérieur de la Communication pour tenir compte de nouvelles exigences communautaires liées à l’avènement de la TNT ; l’adoption du Décret portant création de la Société Nigérienne de Diffusion(SND) pour satisfaire à une exigence communautaire dans le cadre de l’avènement de la TNT afin de séparer la fonction de diffuseur et celle de l’éditeur de contenus, en matière de télédiffusion.

Il y a en outre d’autres textes législatifs en cours d’élaboration ou dans le circuit d’adoption. C’est le cas de la loi portant statut et financement des radios et télévisions communautaires et associatives ; la Loi déterminant le Statut des médias d’Etat ; la Loi portant Régime de la presse électronique ; le Décret définissant les modalités d’application de l’ordonnance n°2011-22 du 23 février 2011 portant charte d’accès à l’information publique et aux documents administratifs ; le Décret déterminant les conditions d’exercice du correspondant de presse et celles d’accréditation des organes de presse étrangers au Niger ; l’Arrêté portant modalités de recouvrement des redevances pour l’exploitation des services de radiodiffusion sonore ou de télévision privées, communautaire ou associative ; l’Arrêté fixant les conditions de tournage de documentaires ou de reportages et d’accréditation au Niger. A cela, il faut ajouter les rencontres et autres formations organisées au profit des actions de la communication.
Avec ONEP (Siradji Sanda)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1