Flash News

Coronavirus : aucun cas au Niger qui a pris de mesures de protection conformément aux  recommandations de l’OMS.

Le Ministre de la santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara a assuré qu’à la date du 1er mars 2020, ‘’aucun cas de coronavirus n’a été notifié au Niger dont 87.137 cas sont confirmés dans le monde’’.

Au cours d’une conférence de presse co-animée avec la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Niger Dr Anya Blanche, le lundi 02 mars 2020, le ministre a détaillé que l’épidémie a causé 2.977 décès sur les 87.137 cas confirmés dont 79.968 recensés en Chine.
Le Ministre a donné l’assurance que le Niger a pris, conformément aux  recommandations de l’OMS des mesures dans le cadre de la protection des travailleurs de santé, de la population à risque, et de renforcement des capacités du Centre d’étude et de recherche médicale (CERMES).

‘’Nous invitons, à nouveau, la population à la sérénité, mais aussi à prendre des mesures pour se protéger et protéger leurs proches’’, a-t-il préconisé avant de l’appeler à se laver fréquemment les mains au savon, de couvrir leurs nez ou bouches en cas d’éternuement ou de toux.
DR Mainassara a conseillé en outre d’éviter tout contact étroit avec une personne qui a de la fièvre et qui tousse, de consulter un médecin en cas fièvre, des difficultés pour respirer, de ne pas manger de la viande crue et de limiter, dans la mesure du possible les voyages vers les zones en épidémie.
Il a, à cet effet salué les efforts fournis par les partenaires du Niger pour leurs appuis dans cette lutte.
‘’Vu le échanges inter pays et les mouvements importants des populations, le risque d’introduction est très élevé. Ce risque réside certes au niveau des aéroports, mais aussi au niveau des points d’entrée terrestre au regard de la nouvelle situation’’, a averti le responsable gouvernemental.
Dr Mainassara a noté que ‘’l’épidémie de COVID-19 a été déclarée comme une urgence de santé publique de portée internationale par l’OMS, depuis le 30 janvier 2020. Ainsi l’organisation mondiale a formulé des recommandations aux pays conformément au règlement sanitaire international’’. Ces recommandations se résument au fait que ‘’chaque pays doit être prêt à détecter précocement les cas, à isoler les patients, à rechercher les contacts, à dispenser des soins cliniques de qualité, à empêcher les flambées dans les hôpitaux et à empêcher la transmission communautaire’’, a-t-il expliqué.

A l’étude actuelle, il n’existe aucun vaccin contre ce virus, selon l’OMS.
Cette conférence vise à informer les populations nigériennes de la situation du pays en rapport à la maladie du coronavirus qui sévit en Chine, en Europe et dans 3 pays africains – Nigéria, Egypte et Algérie- un cas chacun.

Avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1