Flash News

Niger choléra: point de presse du Ministre de la Santé Publique : les régions de Maradi, Zinder et Dosso affectées.

Point de presse du Ministre de la Santé Publique de la Population et des Affaires Sociales Dr Illiassou Idi Mainassara, conjointement avec la Représentante de l’OMS Dr Anya Blanche sur la situation de choléra au Niger

« Comme vous le savez, il est de coutume pour le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales de tenir informer l’opinion nationale et internationale de la survenue de tout évènement ou situation d’urgence de santé publique dans notre pays.
C’est à ce titre que s’inscrit le présent point de presse.
En effet, depuis quelques semaines, notre pays enregistre des cas de diarrhée – vomissements dans les régions de Zinder, Maradi et Dosso. Après analyse au niveau de notre Laboratoire National de Référence, le germe du choléra a été identifié. Les districts sanitaires touchés sont ceux de Tanout, Magaria, Damagaram Takaya, Mirriah, dans la région de Zinder; Maradi commune, Madarounfa et Guigan Roumdji, dans la région de Maradi ; Gaya et Dogondoutchi dans la région de Dosso.
La plupart des cas sont en lien avec une épidémie qui sévit depuis plusieurs mois au niveau des régions voisines transfrontalières où on note d’importants brassages des populations transfrontalières. En plus, notre pays enregistre des fortes précipitations en cette période.
Il faut dire que les 3 régions touchées enregistrent de façon récurrente des épidémies de choléra, avec le plus souvent l’implication des brassages des populations de part et d’autre des frontières.
A la date du 06 août 2021, au niveau des 3 Régions, la situation se présente comme suit :
– Région de Zinder : 125 cas dont 9 décès
– Maradi : 85 cas dont 3 décès ;
– Dosso : 3 cas dont 0 décès ;
– Soit un total de 213 cas dont 12 décès.
Faut-il le rappeler, la dernière épidémie de choléra au Niger remonte à 2018, où les mêmes régions ont été affectées.
C’est pourquoi, des dispositions ont déjà été prises, à savoir :
– Envoi d’une lettre d’information du niveau central vers les régions, depuis le 10 mai 2021 pour le renforcement de la surveillance suite aux informations reçues du Nigéria voisin ;
– Echanges réguliers avec les Directions Régionales de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales (DRSP/P/AS) sur la situation du choléra dans la sous-région ;
– Pré positionnement des kits choléra, Tests de Dépistage Rapide (TDR) et renforcement des stocks au niveau des régions qui ont le plus de cas ;
– Missions d’investigation au niveau de tous les foyers dès la détection des premiers cas, par les équipes des districts sanitaires et de nos Directions Régionales;
– Mise en place des sites d’isolement et de prise en charge des cas au niveau des foyers ;
– Traitement régulier des points d’eau et distribution des comprimés d’Aquatab;
– Sensibilisation de la population et des leaders en continu sur les mesures de prévention ;
– Sensibilisation à travers les radios communautaires ;
– Désinfection intra domiciliaire et sur les sites de prise en charge ;
– Suivi journalier de l’évolution de la maladie à tous les niveaux.
La situation est sous contrôle avec la mobilisation locale, l’appui de l’Etat et de ses partenaires. Mais, nous devrons nous préparer davantage et renforcer la vigilance, au vu du contexte et du caractère très contagieux de la maladie.
A cet effet, le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales réitère les conseils ci-après :
– Le recours urgent aux services de santé devant tous cas présentant les signes de suspicion de choléra à savoir : la diarrhée, les vomissements, la déshydratation ;
– L’utilisation des toilettes et à défaut l’enfouissement des selles;
– La consommation d’une eau potable, de l’eau bouillie ou de l’eau traitée avec les désinfectants (eau de javel, aquatab, comprimé de PUR);
– Le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ;
– Le lavage soigneux des mains avant la préparation et la consommation des repas ;
– La propreté de l’environnement ;
– La protection des denrées alimentaires ;
– La désinfection des aliments crus avant leur consommation ;
– Le respect strict des conseils donnés par les professionnels de la santé.

Je profite de cette opportunité pour rendre un hommage mérité à l’ensemble du personnel de santé pour le dévouement et l’efficacité avec lesquels ils sont entrain de gérer la situation des maladies en général et celle du choléra en particulier.
Enfin, c’est le lieu d’adresser la gratitude du Gouvernement aux partenaires techniques et financiers qui sont toujours à nos côtés en pareille circonstance.
Je vous remercie »

A propos iciniger

Journal en ligne d'informations générales sur le Niger Contact :Site web | Facebook | Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1