Flash News

Le procès de fond de l’affaire de supposition d’enfants renvoyé au 13 mars 2017.

Maitre Ali Kadri

Le procès de fond de l’affaire dite de « supposition d’enfants » censé débuter le lundi 13 février 2017 à la Cour d’appel de Niamey a été renvoyé au 13 mars prochain à la demande de la défense qui dit n’avoir pas reçu les réquisitions écrites du procureur général sans lesquelles la défense ne peut plaider le dossier.

Il est à noter que sur la trentaine de personnes poursuivies pour cette affaire, seul Hama Amadou Président du parti MODEN/FA est absent. Cette absence a été soulevé par la défense qui a notifié que le prévenu  Hama n’est pas sur le territoire nigérien. Par contre, l’on note la présence de l’épouse de Hama Amadou, ainsi que Mr Abdou Labo, ex-ministre de l’Agriculture et son épouse tous poursuivis dans la même affaire.

Interrogée par la presse, Maitre Ali Kadri, un des avocats de la défense a déclaré que  « la Cour a fait droit à notre demande et a renvoyé le dossier au 13 mars ». L’avocat a poursuivi « Nous n’avons pas encore reçu les réquisitions du procureur général » et « tant que nous n’avons pas reçu ses réquisitions écrites (…) nous ne pouvons pas, au stade actuel, plaider le dossier »

Rappelons que la « supposition d’enfants », est un délit consistant à attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui ne l’a pas mis au monde.

L’épilogue n’est pas pour demain de cette affaire politico-judiciaire la plus médiatisée et la plus commentée par l’opinion nigérienne depuis son éclatement il y’a de cela trois ans.

ISAM

Mme Hadiza Hama Amadou

A propos iciniger

Journal en ligne d'informations générales sur le Niger Contact :Site web | Facebook | Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1