Flash News

Le procès de fond de l’affaire de supposition d’enfants renvoyé au 13 mars 2017.

Maitre Ali Kadri

Le procès de fond de l’affaire dite de « supposition d’enfants » censé débuter le lundi 13 février 2017 à la Cour d’appel de Niamey a été renvoyé au 13 mars prochain à la demande de la défense qui dit n’avoir pas reçu les réquisitions écrites du procureur général sans lesquelles la défense ne peut plaider le dossier.

Il est à noter que sur la trentaine de personnes poursuivies pour cette affaire, seul Hama Amadou Président du parti MODEN/FA est absent. Cette absence a été soulevé par la défense qui a notifié que le prévenu  Hama n’est pas sur le territoire nigérien. Par contre, l’on note la présence de l’épouse de Hama Amadou, ainsi que Mr Abdou Labo, ex-ministre de l’Agriculture et son épouse tous poursuivis dans la même affaire.

Interrogée par la presse, Maitre Ali Kadri, un des avocats de la défense a déclaré que  « la Cour a fait droit à notre demande et a renvoyé le dossier au 13 mars ». L’avocat a poursuivi « Nous n’avons pas encore reçu les réquisitions du procureur général » et « tant que nous n’avons pas reçu ses réquisitions écrites (…) nous ne pouvons pas, au stade actuel, plaider le dossier »

Rappelons que la « supposition d’enfants », est un délit consistant à attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui ne l’a pas mis au monde.

L’épilogue n’est pas pour demain de cette affaire politico-judiciaire la plus médiatisée et la plus commentée par l’opinion nigérienne depuis son éclatement il y’a de cela trois ans.

ISAM

Mme Hadiza Hama Amadou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1