Flash News

Le Niger commémore la Journée panafricaine de la Poste : la Poste doit survivre et prospérer

Hotel des Postes de Niamey au Niger

L’Afrique toute entière célèbre ce 18 janvier 2019, la Journée panafricaine de la Poste, qui marque le 39ème anniversaire de la naissance de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP). L’UPAP est une institution spécialisée de l’Union africaine créée suite à une décision de la Conférence des plénipotentiaires réunissant 35 pays en janvier 1980 à Arusha en Tanzanie.

 

Sani Maigochi ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique du Niger

Le but visé par la création de l’UPAP est la coordination des activités de développement des services postaux en Afrique. Le thème retenu cette année pour la célébration de cette journée est : « Ensemble, diversifions notre offre grâce au numérique». A cette occasion, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique M. Sani Maigochi a livré un message dans lequel il invite les postières, postiers et les responsables de ce secteur à investir davantage dans le volet communication pour faire connaitre leurs produits.
Pour le ministre en charge des Postes, « le développement fulgurant des Technologies d’information et de la Communication est certes venu bouleverser les habitudes et les comportements à tous les niveaux. Le secteur postal, vecteur historique de communication et d’échanges entre les peuples, ne fut pas épargné. Par le tarissement des sources de financement étatiques, l’émergence d’une concurrence variée et impitoyable, exacerbée par une régulation inappropriée, voire inexistante, la Poste se doit néanmoins de survivre et de prospérer, comme elle a toujours su le faire, en s’adaptant, en se transformant ». Et de préciser Fort heureusement, selon le ministre, « après quelques tâtonnements, plusieurs Postes ont multiplié des initiatives aussi innovantes les unes que les autres, visant à arrimer au train de la transformation numérique ce secteur, dont le rôle moteur en matière de développement socio-économique n’est plus à démontrer ».
A cet égard, le Ministre s’est dit heureux de constater que, définitivement, la Poste, grâce aux TIC et son vaste réseau tridimensionnel soit, ici et là, en train de réussir le pari de sa transformation, en repensant ses processus opérationnels et commerciaux, en se dotant de moyens simplifiés et performants pour des prestations de service efficaces et efficientes.
« Evidemment, le plein succès de l’indispensable transformation suppose une offre de produits et services innovants et diversifiés, de bonne qualité, attractifs, à des prix abordables, accessibles à tous et partout, notamment aux populations rurales qui ont très souvent peu ou pas du tout accès aux services sociaux essentiels auxquels ils ont pourtant pleinement droit dans leurs vies au quotidien » a ajouté M. Sani Maigochi.

Cependant, a-t-il relevé, la diversification des produits grâce au numérique a d’autres préalables, dont l’un des plus incontournables est l’existence d’une infrastructure numérique stable, disponible et performante. En outre, pour réussir le pari de la diversification de l’offre, il est important de se doter d’une ressource humaine multidisciplinaire, bien formée, compétente et profondément motivée.Il a souligné l’importance du volet communication et information tout en précisant que « A quoi va servir un produit de bonne qualité s’il n’est pas connu du client ? A quoi va servir une solution de qualité si le client ne sait pas comment l’utiliser, s’est interrogé le ministre qui invite les responsables du secteur postal à investir davantage dans ce volet.
Selon le ministre, avec le développement du commerce électronique, la technologie numérique offre désormais au secteur postal plusieurs opportunités pour reprendre le leadership dans ce domaine. On pourrait notamment citer la modernisation des formalités douanières à travers la mise en œuvre du système de déclaration en douane (SDD) et la facilitation des transactions financières sécurisées grâce aux solutions développées par le Centre de technologie postale de l’UPU.
Il a appelé les différents acteurs du secteur à être aux côtés des opérateurs qui, pour réussir ce pari, doivent être amenés à investir massivement dans les nouvelles initiatives.
« Comme vous pouvez le constater, les Technologies de l’information et de la Communication sont une véritable chance pour le développement du secteur postal de notre cher pays le Niger. Nous devons en tirer pleinement profit ! Ne l’oublions pas, les TIC sont le nouveau nom du développement. Saisissons cette opportunité et gardons-la jalousement ! »
Selon le ministre Sani Maigochi, au Niger, le secteur postal et la chaîne des services postaux sont appelés à devenir des éléments clés de l’émergence à l’horizon 2021, tel que prôné par le programme de la renaissance acte2 du Niger initié par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence M. Issoufou Mahamadou et la déclaration de Politique Générale du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence M. Brigi Rafini.

Il a rappelé les réformes institutionnelles introduites par son département ministériel à travers notamment l’élaboration du document de Politique Sectorielle Postale et sonPlan Intégral de Développement (PIDEP); l’élaboration de la loi portant réglementation de la Poste au Niger; l’élaboration du Contrat de Concession entre l’Etat et Niger-Poste, par lequel l’Etat fixe au concessionnaire de Service Postal Universel (SPU) les conditions de mise en œuvre du service universel; et enfin l’élaboration du Contrat Programme, qui prend en compte les efforts d’innovation et de promotion des services tels que : le e-commerce, le e-gouvernement, l’inclusion financière, etc.
Le ministre a enfin saisi l’occasion pour annoncer que le 18 janvier 2020, l’Union panafricaine des Postes célébrera ses 40 années d’existence. Cette étape particulière constituera un jalon essentiel pour mesurer le chemin déjà parcouru et fixer de nouveaux caps. Il invite l’ensemble de la Communauté postale Nigérienne à se préparer dès aujourd’hui pour s’approprier le moment venu cet important événement, qui sera marqué d’une pierre blanche dans la vie de l’Union.

Avec ONEP (Aïssa Abdoulaye Alfary)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1