Flash News

La ceinture verte de Niamey sera protégée et préservée et ses détracteurs sanctionnés.

Au Niger, le Conseil des ministres du vendredi 12 janvier 2018 a entériné le rapport du comité interministériel sur le projet du Plan d’actions pour la gestion de la ceinture verte de Niamey. 

Le Conseil des Ministres a entendu le Rapport du Comité Interministériel qui fait ressortir une situation très dégradée de la Ceinture Verte de Niamey.

Le Conseil des Ministres a décidé de prendre les mesures idoines en vue de restaurer cette importante infrastructure de l’Etat dans sa vocation première. Aussi, des actions seront entreprises en vue de situer les responsabilités et de sanctionner les coupables.

De même, d’importantes décisions dissuasives sont envisagées pour protéger et préserver la Ceinture Verte de Niamey.

Il faut noter que la ceinture verte de Niamey est une bande verte péri-urbaine de 2500 ha d’une longueur d’environ 25 Km et une largeur d’un 1 Km. Le projet a été lancé en 1965 et s’est étalé jusqu’en 1994 avec un coût de 40 milliards de FCFA.  Ce poumon vert a pour objectif  principal de dresser un mur d’arbres autour de la ville de Niamey pour la protéger contre la poussière et l’avancée du désert.

IciNiger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1