Près de 233 milliards de CFA de chiffre d’affaires en 2020 pour les opérateurs de téléphonie au Niger (ARCEP)

Au Niger, au cours de l’année 2020, les quatre opérateurs de téléphonie (mobile et fixe) ont cumulé un chiffre d’affaires de 232.877.057.033 francs CFA.

L’information est donnée  par la Présidente du Conseil  National  de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (CNRCEP), Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, lors d’un point de presse qu’elle a animé, ce Mercredi 8 Juillet 2021, citant le rapport annuel de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP).

Ce chiffre d’affaires, explique la responsable du CNRCEP, représente une augmentation de 6% par rapport à celui enregistré en 2019 qui était de 219.505.858.387.

‘’S’agissant de la part de marchés en termes d’abonnés mobiles, il ressort que CELTEL NIGER SA  est l’opérateur  qui domine le marché avec 41%, suivi de Zamani COM SA avec 26%  et ATLANTIQUE TELECOMS NIGER SA avec 24%. L’opérateur historique NIGER TELECOMS SA n’en détient que 9% », a-t-elle détaillé.

A la date du 31 décembre 2020, indique-t-elle,  le secteur des communications  électroniques  dénombre quatre (4) opérateurs titulaires de   licence  d’établissement  et d’exploitations des réseaux  et services de télécommunication  ouverts au public et un (1) opérateur détenteur de licence  d’infrastructures de télécommunication.

Le parc d’abonnés du fixe, note-t-on, a connu au cours de l’année une baisse de 18.952 abonnés par rapport à l’année 2019, soit 11,4%, ce qui confirme, selon Mme Bety ‘’la  décroissance du réseau  fixe observée partout ailleurs’’.

Quant au parc  d’abonnés du mobile, souligne-t-elle, ‘’il a connu une hausse de 860.703 abonnés, soit 7,5% par rapport  à l’année 2019’’.

S’agissant du taux de pénétration de la téléphonie  mobile, il a  été  de 53,64%, soit une hausse  de 1,74 point, par rapport à 2019, alors que le taux de  pénétration  de la téléphonie  fixe est de 0,64%, soit une  baisse de 0,36 point pour la même période.

Selon le rapport de l’ARCEP, ‘’l’accès global  à l’internet  qui est  de 30,10%, a connu  une  progression de 5,57 points par rapport à l’exercice 2019’’.

Ce même rapport de l’autorité sectorielle indique que le secteur de la poste compte l’opérateur historique ‘’NIGER POSTE’’  et de deux autres opérateurs légalement  reconnus.

Cependant,  indique l’ARCEP, d’autres opérateurs non autorisés fournissent aussi des prestations postales, constituant ainsi ‘’une concurrence déloyale’’ pour les trois opérateurs règlementaires.
En 2020, rapporte l’autorité nationale, ‘’le chiffre d’affaires  des trois opérateurs réunis s’élève à 3.160.034.515 cfa. Au cours de cet exercice, l’opérateur historique a effectué  des investissements de 406. 310.625 cfa’’.

Selon le rapport de l’ARCEP, la pandémie de COVID-19 a impacté négativement les activités des communications électroniques et de la poste.

‘’L’exercice 2020 a été particulièrement marqué  par la fulgurante irruption de la pandémie du virus  de la COVID-19, entachant  du coup le fonctionnement normal de  nombreuses structures’’ a déclaré la Président du CNRCEP.

Toutefois, a nuancé Mme Bety, il faut reconnaitre que ‘’si  la Covid-19 a affecté plusieurs  secteurs socioéconomiques de notre pays, les communications   électroniques  ont constitué  des maillons importants de la riposte’’.

En effet, explique-t-elle, ‘’la majorité  des structures  nationales et internationales de la place ont adopté  le télétravail  et les fors virtuels pour continuer à maintenir leurs activités’’.

‘’Certains de ces structures y ont même vu leurs chiffres d’affaires prospérer’’ a-t-elle conclu.

MSB/AS/ANP 057 Juillet 2021

A propos iciniger

Journal en ligne d'informations générales sur le Niger Contact :Site web | Facebook | Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1