Flash News

Niger : Le Parlement approuve la loi des finances pour l’année 2022 par 129 voix pour et 37

Le Parlement nigérien a examiné et approuvé par 129 voix pour, 37 contre et 0 abstention, ce mardi 14 décembre 2021, la loi des finances pour l’exercice budgétaire 2022.

La séance a été conduite par le Président de l’Assemblée Nationale, M. Seïni Oumarou, en présence du Ministre des Finances Ahmat Jidoud.

La séance a débuté par la présentation du budget général de l’Etat du Niger par le président de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, M. Assoumane  Issaka, qui a tenu à annoncer que les propositions d’amendement et de réaménagement intervenues sur le budget initial proposé par le Gouvernement l’ont porté à un montant de 2.908,59 milliards de F CFA, soit une variation de 19,80 milliards FCFA.

Finalement, le projet de loi de finances 2022 est en hausse de 77,6 milliards par rapport au premier collectif budgétaire du budget 2021, soit 2,74%. Toutefois, s’agissant des dépenses budgétaires, les autorisations d’engagement s’élèvent à 3.195,39 milliards de FCFA, a expliqué M. Assoumane Issaka.

Après une présentation analytique du projet de loi de finances par le rapporteur Général de la Commission des Finances, M. Issoufou Issaka, les parlementaires ont souhaité avoir des explications sur certains aspects du projet la loi de finances 2022 dont, entre autres, l’endettement.

En réponse aux questions des parlementaires, le Ministre de Finances Ahmat Jidoud a expliqué que l’encours de la dette publique est évalué à la fin décembre 2020 à 3.510,4milliards de FCFA, soit 44,8% du PIB contre 2.937,31 milliards de FCFA à la fin 2019 et 2.523,4 milliards de FCFA à la même période de l’année 2018. Il est composé de 2.450,6 milliards FCFA de dette extérieure, soit 69,8% de l’encours total ou 31,3% du PIB et 1.059,8 milliards de FCFA de dette intérieure, soit 30,2% ou 13,5 % du PIB, a-t-il ajouté.

Selon M. Ahmat Jidoud, le service de la dette publique est passé de 99,8 milliards de FCFA (1,4% du PIB) en 2018 à 111, 7 milliards de FCFA (1,5% du PIB) en 2019 et 122,0 milliards de FCFA en 2020 (1,5% du PIB). En 2020, deux des trois critères de premier rang ont été respectés, à savoir le taux d’inflation et le taux d’endettement, a-t-il précisé.

Après le vote du projet de loi, le Ministre Jidoud a salué la maturité d’esprit des députés pour avoir doté le Gouvernement d’un outil important pour la conduite des affaires de l’Etat, à savoir la loi de finances 2022 afin de répondre aux attentes du peuple nigérien.

Le Ministre des Finances a également promis aux députés de tout mettre en œuvre pour la mobilisation des ressources inscrites, a-t-il conclu.

ISA/KPM/ANP- 0084 Décembre 2021

A propos iciniger

Journal en ligne d'informations générales sur le Niger Contact :Site web | Facebook | Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1