Flash News

BEPC : 150 663 candidats affrontent le mardi 6 juillet les épreuves écrites du BEPC au Niger, session 2021

Au Niger, ils sont au total 150.663 candidats repartis dans 388 centres sur l’ensemble du pays, qui composeront, à partir de ce mardi 06 juillet 2021, les épreuves écrites des examens du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC), session 2021.

A cette occasion, le Ministre de l’Education Nationale, Dr Rabiou Ousman a, dans son message de lancement officiel desdits examens, déclaré que ‘’cette année encore, malgré un contexte sanitaire et sécuritaire difficiles, l’année scolaire s’est, dans l’ensemble, bien déroulée’’ avant de faire remarquer que ’’c’est grâce à l’engagement des plus hautes autorités de notre pays qui ont consenti d’énormes efforts en faveur de ce sous-secteur de l’Education avec l’accompagnement de tous les partenaires internes et externes de l’école’’.

Apres avoir rendu hommage aux enseignantes et enseignants, aux parents d’élèves, aux syndicats d’enseignants, aux membres des COGES, aux ONG et associations de la société civile actives en éducation, à l’union des scolaires nigériens et aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement permanent, le Ministre de l’Education Nationale a annoncé que ‘’cette année au total 150.663 candidats, dont 71.200 filles, représentant 47,26%,composeront dans 388 centres repartis sur l’ensemble du territoire national’’.

A cette occasion, le Ministre de l’éducation nationale a précisé que sur l’ensemble des candidats, enregistrés cette année, ’’43.010 proviennent des établissements privés, soit un pourcentage 28,54%’’ alors que les candidats libres, avec un effectif de 14.613, représentent 09,69% au total’’.

Au Ministre d’avertir que ‘’dans le cadre de l’organisation du BEPC, session 2021, son département ministériel a pris toutes les dispositions pour garantir des examens propres et renforcer la crédibilité de nos diplômes , notamment l’acheminement pour la 1ére fois, par vols aériens des épreuves du BEPC dans les régions d’Agadez, Diffa, Maradi, Tahoua, et Zinder et de leur escorte par les forces de l’ordre vers les autres régions’’.

Selon Dr Rabiou Ousman, ‘’les caisses contenant les épreuves sont escortées dans les services de la gendarmerie et des commissariats, au niveau régional, par les forces de l’ordre, et cela jusque dans les centres secondaires du BEPC’’.

il n’a pas manqué de saluer ‘’l’implication de la HALCIA dans toute la chaîne, depuis le colisage des enveloppes contenant les épreuves jusqu’à leur acheminement dans les centres’’.

En se disant ‘’satisfait’’ de l’organisation de ces examens dans les bonnes conditions, le Ministre en charge de l’Education Nationale a appelé, dans le cadre de la recherche de la qualité, ‘’les présidents des centres et des jurys de correction, les surveillants des salles et les membres des secrétariats à plus d’abnégation et de rigueur dans le respect strict de la réglementation en vigueur’’.

Il a, cet effet, attiré l’attention de tous les candidats sur le fait de ne ‘’compter que sur eux-mêmes, plutôt que de céder à la tentation de la facilité par la fraude’’ car, a-t-il averti, ‘’toute indélicatesse sera sévèrement sanctionnée conformément aux textes en vigueur’’.

Le Ministre de l’Education Nationale M.Rabiou Ousman de conclure en rappelant que ‘’le Président de la République Mohamed Bazoum, dans son discours d’investiture, a affirmé qu’il fait de ‘’l’Education un domaine’’ dont il s’occupera ‘’personnellement’’ autant qu’il s’occupera de ‘’la sécurité’’.

Avec ANP

A propos iciniger

Journal en ligne d'informations générales sur le Niger Contact :Site web | Facebook | Twitter | Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1