Flash News

Rabiou Issa, le génie de la circoncision de Zinder : « j’ai circoncis en cinq ans, plus de 10.000 enfants »

Rabiou Issa,  32 ans, natif de Zinder, fils d’un ancien manœuvre des Services de la Chirurgie de l’Hôpital National de la ville du même nom,  M. Rabiou a appris le métier de la circoncision en observant méthodiquement son père, pratiquer cette opération  sur des enfants des  quartiers  de Zinder et de certains villages de la Région, dont Droum et Nawashkalé.

Son père (qui n’est plus de ce monde  depuis cinq ans) le remorquait sur sa vieille bicyclette pendant ses heures creuses, (pendant une dizaine d’années en contraignant son enfant à abandonner l’école en classe de 6è), pour répondre aux sollicitations des  habitants de Zinder qui désirent faire circoncire leurs enfants pour la simple raison que son opération dure rarement deux minutes et l’enfant peut séance tenante  porter sa culotte.

Depuis le décès de son père, Rabiou qui a acquis une expérience solide, arrive régulièrement à honorer ses engagements dans la pratique de ce métier vis-à-vis de ses clients qui lui inspirent confiance  pour avoir accompli avec efficacité et dextérité les opérations liées au  métier de la circoncision.

Il recommande à ses patients ayant subi la circoncision de prendre des antibiotiques pour la cicatrisation de la plaie. Le pansement est assuré tous les deux jours suivi de la guérison  cinq jours plus tard.

Quand il opère, on n’observe aucun saignement, parce que Rabiou a su maitriser le secret des vaisseaux. C’est si vrai d’ailleurs qu’il lui arrive d’intervenir sur les circoncisions  effectuées  par d’autres  ‘’ Wanzam’’ (coiffeurs  traditionnels) entraînant des saignements abondants pouvant durer plusieurs heures. C’est ainsi  qu’Il a pu arrêter  des hémorragies  et des cas de saignements chez certains enfants  d’ici et d’ailleurs.

Rabiou utilise comme instruments de travail  stérilisés  essentiellement des ciseaux, des pinces, de l’alcool et des produits de pansement appropriés qui sont appliqués dans les centres modernes  de soins. Pour accélérer la cicatrisation des plaies, il lui arrive de faire recours aux  produits traditionnels en l’occurrence la poudre obtenue à partir des  décoctions. Ses prestations sont laissées à la discrétion de la clientèle.

’Je tiens à me conformer à la méthode suivie par mon père qui estime que le client ne doit être dérangé. Il  se sent beaucoup plus à  l’aise  à aider la société que d’avoir une obsession pour l’argent, pour le matériel’’, a-t-il déclaré.

Lorsqu’il est invité  à faire subir une intervention, les parents se contentent de remettre à Rabiou la modique somme de 1000FCFA. ‘’Mon père m’a toujours conseillé d’être modeste dans la vie de tous les jours” a-t-il ajouté.

Il lui arrive de circoncire 5 à 10 enfants, chaque jour que Dieu fait. Contrairement à la période des grandes vacances où il opère en moyenne 30 enfants par jour.

© Agence Nigérienne de Presse (ANP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1