Flash News

Le Président de la République Mahamadou Issoufou sur le chantier du 3ème échangeur de Niamey

Le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a visité, ce lundi 19 février 2018, le chantier des travaux de construction du 3ème échangeur de Niamey.

L’objectif de cette visite est de se rendre compte du niveau d’exécution des travaux.
« Je suis très satisfait de l’état d’avancement des travaux. (…) Le chantier est exécuté à hauteur de 96%. C’est pratiquement la fin des travaux, lesquels vont, incha Allah, être terminés autour du 15 mars prochain », a déclaré le Chef de l’Etat à la fin de la visite, se réjouissant du fait que « l’ouvrage va être réceptionné dans les délais initialement prévus ».
Après avoir apprécié la qualité des travaux, le Président Issoufou Mahamadou a rappelé que « c’est un ouvrage extrêmement important qui vient s’ajouter aux autres déjà réalisés dans la ville de Niamey », citant, entre autres, la centrale thermique de Gorou Banda, l’Hôpital de référence, le Boulevard Tanimoune, la route de Goudel, l’échangeur Mali Béro, l’échangeur du Rond-point des martyrs, ou encore le 3ème pont de Niamey en cours de construction.
Aussi, a-t-il fait constater, depuis sept (7) ans qu’il est au pouvoir, « Niamey a reçu d’importantes infrastructures », avant d’annoncer de nouveaux projets comme celui de la modernisation de l’Aéroport Diori Hamani, la voie expresse reliant cet aéroport à la ville, la réalisation d’infrastructures hôtelières dans la perspective de la 33ème Conférence au sommet de l’Union Africaine que va accueillir Niamey en 2019, etc.
« Avec toutes ces infrastructures, Niamey est en train de changer de visage et de physionomie », a enfin conclu le Chef de l’Etat.
Situé sur le Boulevard de l’Indépendance, les travaux de construction de l’échangeur Diori Hamani, lancés le 26 juin 2015, ont démarré le 15 décembre 2015. Ils sont exécutés par l’entreprise SOGEA SATOM pour un coût global de près de 48 milliards F CFA hors taxes, pour un délai d’exécution de 32 mois. Les travaux sont financés à hauteur de 30,09% par la BOAD et 60,91% par la BOA Niger.
Avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1