Flash News

« Nous n’avons pas de problèmes à organiser nos élections avec nos propres moyens » déclare le Premier ministre du Niger Brigi Rafini.

Le premier ministre nigérien Brigi Raffini a rassuré les partis politiques sur les capacités de l’Etat à organiser les élections sur fonds propres, a rapporté le quotidien gouvernemental le ‘’Sahel ‘’dans son édition du mardi 25 septembre.

« Nous n’avons pas de problèmes à organiser nos élections avec nos propres moyens », a déclaré le premier ministre le vendredi 21 septembre lors de la réunion du conseil nationale de dialogue politique consacrée au point d’avancement du processus électoral.
Le coût des consultations locales et générales prévues en 2020 et 2021 est estimé par la CENI à plus de 87 milliards de f FCFA.
La Séance a regroupé les partis membres de la mouvance pour la renaissance du Niger (MRN) et certains partis non affiliés en l’absence des partis de l’opposition qui boycottent les réunions de cette instance politique depuis plusieurs mois.
L’opposition qui refuse aussi de siéger au sein de la CENI proteste contre certaines dispositions nouvelles du code électoral relatives notamment à la composition de la CENI et aux conditions d’éligibilité.
Le Premier Ministre a assuré que le CNDP n’allait pas s’opposer à ‘’rediscuter le code électoral.’’
Brigi Raffini a en outre annoncé que ‘’nous aurons le fichier biométrique dans le délai, les explications ont dissipé les inquiétudes sur un éventuel retard du processus’’. La CENI a lancé une opération de recensement de masse dans le cadre de l’élaboration du fichier biométrique.
Le président de la commission électorale nationale (ceni) Issaka Souna a donné l’assurance que « la ceni est en train de mettre tout en œuvre pour établir un fichier électoral biométrique malgré les difficultés liées à sa nouveauté, de l’environnement politique et sécuritaire et sur le choix de l’opérateur en charge de la biométrie’’.
Avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1