Flash News

Niger SahelInnov 2017 : une start up burkinabé remporte le premier prix de la meilleure innovation du Président de la République Issoufou Mahamadou

Kahitouo Hien premier prix meilleure innovation

La première édition du forum SahelInnov, organisée du 21 au 23 février 2017 par le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises  (CIPMEN ), avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a été plus qu’un succès. Un exploit salué d’ailleurs par Mme Michaëlle Jean qui en était la marraine. Elle a assisté aux côtés du Président Issoufou Mahamadou à la cérémonie de lancement que le chef de l’Etat a présidé avant d’effectuer une visite guidée des stands des dizaines de start-up venus des pays du sahel. Auparavant Mme Michaëlle Jean a effectué une visite de terrain à l’intérieur du pays où elle a pu voir le projet « Mon Champ » de Malam Saguirou à Bandé région de Zinder et celui de la « Télé Irrigation » de Abdou Mamane Kané à Goubé, région de Tillabéry.
Pour ce qui est du forum SahelInnov pendant 3 jours, les participants ont non seulement assisté à des panels sur les techniques innovantes mais aussi apprécié l e génie créateur de chaque start-up. Un concours a d’ailleurs été organisé pour récompenser le meilleur projet.

C’est ainsi que le burkinabé Kahitouo Hien, promoteur de l’entreprise FASO PRO a remporté le premier prix, celui du Président de la République d’un montant de 5 millions et un trophée pour sa promotion des insectes comestibles.

Son  projet porte sur une espèce de chenilles qui est consommée au Burkina Faso. Une espèce appelée, la chenille de karité. Bien que consommer depuis longtemps par la population jusque-là de façon traditionnelle, Faso Pro a décidé de l’emmener dans les rayons des grands espaces. Cette innovation vient du fait que la chenille de karité est l’un des insectes les plus protéinés du Burkina Faso. La chenille de karité, espèce plus connu au Burkina Faso est aussi consommée au Mali et au Niger, selon les recherches de Faso Pro. Au-delà de la chenille, Faso Pro veut exploiter tout le potentiel des insectes partout où il peut étendre son expérience et où les ressources existent afin de pouvoir conservé et produire des aliments de haute valeur nutritionnelle. Pour Faso Pro, l’avenir de l’alimentation humaine en matière d’aliments sources de protéines se trouve dans les insectes, conjugué avec une révolution alimentaire qui va dans le sens du développement durable. Ce qui ne se fera pas sans les insectes et c’est tant mieux pour le sahel en proie toujours à la sécheresse.

Il faut donc un changement de comportement et une bonne dose de volonté politique pour investir dans des fermes d’élevages des insectes qui sont beaucoup plus écologiques et deux fois plus riches  que les sources de protéines  telles que la viande. La chenille a des vertus qui nécessitent sa consommation notamment le fer, beaucoup de vitamines et beaucoup plus d’acides gras qui sont essentiels pour les maladies cardiovasculaires.

 Abdoulkarim Mahamadou


Le Président Issoufou Mahamadou et la SG de l’OIF Michaëlle Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1