Flash News

Niger : le ministre de l’intérieur p.i dresse le bilan des échauffourées entre les étudiants et les Forces de Défense et de Sécurité

Le ministre Kalla Moutari

Le ministre de la défense nationale, ministre de l’intérieur par intérim Mr Kalla Moutari était sur le plateau de la télévision nationale du Niger « Télé Sahel » le mardi 11 avril 2017 au journal de 20h30, pour présenter le bilan des échauffourées entre les étudiants et scolaires face aux éléments des Forces de la Défense et de Sécurité. Ces manifestations scolaires se sont déroulées le lundi 10 avril 2017.

Par un communiqué lu, le ministre Kalla Moutari a dressé le bilan provisoire sur l’ensemble du territoire suivant :

  • 313 personnes interpelées dont 57 libérées
  • 109 blessés dont 88 manifestants et 21 policiers
  • 15 véhicules dont 12 de la police nationale endommagées, 1 véhicule particulier à bord duquel se trouvent les membres du CD USN et UENUN renversés occasionnant un blessé grave et un blessé léger, 1 moto endommagée et de nombreux biens publics et privés vandalisés

Le ministre a continué en affirmant qu’au cours des opérations du maintien de l’ordre aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Toutefois, le ministre a déploré malheureusement, le décès d’un manifestant en la personne de Mala Bagalé, blessé suite à une chute et qui s’est librement présenté aux Forces de l’ordre qui l’ont évacué à l’hôpital national de Niamey, où il rendit l’âme à 17 h.  Le ministre kalla Moutari, a informé qu’une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident mortel. Le gouvernement présente ses condoléances émues à la famille du défunt et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Au vu de la gravité de la situation, le gouvernement a décidé de la fermeture du campus universitaire de Niamey et Maradi  dans l’après-midi du lundi 10 avril 2017 jusqu’à nouvel ordre. Le ministre a lancé un appel en invitant la population en général et les scolaires en particulier à la sérénité et à un sens de responsabilité.

Répondant à une question de la journaliste sur la violence de la manifestation, le ministre a reconnu qu’elle a été effectivement violente car étant informé qu’une manifestation est en train d’être  préparée par les étudiants qui n’ont pas saisi les autorités. Pour parer à toute éventualité des FDS ont été prédisposés pour éviter les blocages des artères.

En réponse à plusieurs morts rapportés sur les réseaux sociaux, le ministre a réaffirmé qu’il y’a un mort comme annoncé précédemment, et que la deuxième personne dont on fait cas est morte suite à un accident de circulation.

© IciNiger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1