Flash News

Niger : lancement officiel de la campagne nationale de vaccination contre la méningite à méningocoque A

Le ministre de la santé publique M. Idi Illiassou Mainassara a lancé le mardi 05 mars 2019 à Niamey la campagne nationale de vaccination contre la méningite à méningocoque A visant quelque 6.072.802 d’enfants de 1 à 7 ans

La cérémonie s’est déroulée au CSI de saga devant plusieurs personnalités à savoir le Gouverneur de la région de Niamey M. Issaka Hassane Karanta, la Représentante de l’OMS Dr Anaya Blanche et plusieurs autres invités. L’objectif de cette campagne est de vacciner pour un coût global de 2 milliards 304 millions 012 mille 734 de franc CFA sur un financement de l’Etat et de ses partenaires en particulier GAVI,OMS, UNICEF, et ROTARY international. L’objectif général de la présente campagne est de réduire la morbidité et la mortalité liée à la méningite à méningocoque A au Niger en touchant 100% de la cible. Il s’agit aussi d’éliminer les épidémies de méningite à méningocoque A au Niger, Amener au moins 100% de la population à adopter des comportements favorables à la vaccination contre la méningite à méningocoque A.

Le ministre de la santé M. Idi Illiassou Mainassara a noté que « Depuis l’année 2010, l’élimination de la méningite à méningocoque A constitue une urgence programmatique mondiale de santè publique après celle de la poliomyèlite.En dépit de tous les efforts consentis dans la lutte contre les maladies transmissibles en général et les méningites en particulier, on note la persistance des épidémies liées à cette maladie’’, estimant que depuis 2012, un an après la campagne contre la méningite aucun cas de méningite à méningocoque A n’ a été enregistré au Niger , ce qui témoigne de la totale efficacité de vaccin et depuis lors , du fait qu’on n’ait plus vacciné contre ce méningocoque A, un nombre important d’enfants de 1 à 7 ans reste sans protection d’où la nécessité d’organiser cette campagne surtout que nous somme déjà en pleine saison épidémique et à tout moment une épidémie peut se déclencher.
‘’ Au vu de ces résultats édifiants, il est donc impératif que nous mobilisons tous en vue d’une consolidation des acquis pour être au rendez vous de l’élimination de cette maladie’’, a-t-il fait valoir.
Le ministre a souligné que la campagne de rattrapage prouve à suffisance que l’engagement international pris par notre pays, pour l’élimination des méningites à méningocoque A dans le monde d’ici 2020 demeure une réalité. Votre participation effective aux actions de prévention en général et aux différents campagnes de vaccination dont celle contre la méningite à méningocoque A témoigne sans nul doute ,de la sincère volanté des pouvoirs publics à concrétiser cet engagement qui mettra à l’abri de nombreux enfants du monde en général et ceux du Niger en particulier et qu’avec l’aide de la communauté internationale et nationale mon département ministériel tiendra incha Allah ce pari d’élimination de la méningite à méningocoque A d’ici 2020 « a ajouté le ministre ».

La représentante de l’OMS Dr Anya Blanche a déclaré qu’en moins de 10 ans, le Niger a introduit avec succès plusieurs vaccins et le nombre de vaccins disponibles dans la vaccination de routine a doublé. Il s’agit notamment des vaccins contre les infections à pneumocoque, les vaccins contre les diarrhées à rota-virus, la 2e doses de vaccins contre la rougeoles, le vaccin contre la méningite A (MenAfrivac), le vaccin injectable contre la poliomyélite(VPI), ainsi qu’une expérience pilote conduite avec succès dans 3 districts du pays pour l’introduction du vaccin contre le virus à papilloma humain(HPV) qui protège les filles contre les cancer du col de l’utérus.
La représentante de l’OMS affirme que la vaccination est la stratégie la plus efficace. C’est ainsi, le vaccin contre la méningite A appelé MEnAfrivac, qui confère une immunité individuelle et de groupe a été introduit dans la pays de la ceinture méningitidique depuis 2010.

Elle a aussi ajouté que le Niger a fait partie des premiers pays de l’Afrique de l’Ouest avec le Mali et le Burkina Faso ayant bénéficié des campagnes utilisant ces vaccins entre 2010 et 2011. Ce qui a permis de vacciner au Niger 14.593.475 des personnes âgées de 1 à 29 ans. La campagne de vaccination contre la méningite A chez les enfants âgés de 1 à 7 ans que nous lançons ce jour et qui se déroulera dans toutes les 8 régions du Niger se justifie par le rattrapage des enfants nés depuis de 2010 et 2011 qui n’ont pas bénéficies de ce vaccin. Ceci contribuera à éliminer la méningite A de façon durable au Niger et en Afrique. Nous exhortons donc tous les parents à veiller à ce que leurs enfants reçoivent ce vaccin.
La méningite est une maladie qui constitue un problème majeur de santé publique dans 26 pays de la ceinture méningitique y compris le Niger. Cette ceinture est une bande qui s’étend du Sénégal et de la Gambie à l’ouest jusqu’à l’Ethiopie à l’Est. L’Afrique sub-saharienne connait ces épidémies de méningite importantes et à répétition depuis plus d’un siècle.
Cette campagne durera sept (7) jours du 05 au 11 mars.

Avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1