Flash News

Niger : la réhabilitation de la route Zinder-Tanout, financée par l’UE, avance normalement malgré un léger retard

C’est le constat dressé par Aliou Amine, le directeur général des grands travaux au ministère nigérien de l’Équipement. Il l’a fait savoir, vendredi dernier, au cours de la visite d’inspection qu’effectuait une forte délégation de son département ministériel.

Les travaux de réhabilitation du tronçon Zinder-Tanout, long de 138 km, ont été lancés officiellement en janvier 2019 par le chef de l’État Issoufou Mahamadou.

Financés par l’Union européenne (UE) à travers le Fonds européen de développement (FED), les travaux, prévus pour durer 48 mois, s’élèvent à 34 milliards FCFA (€51,8 millions).

Selon Aliou Amine « malgré le léger retard relevé […] les travaux se déroulent normalement ». Le chantier devrait être livré dans les délais, rassure-t-il.

S’agissant du premier lot, Zinder-Maï Bagari (40km) exécuté par SOGEA SATOM, le taux d’exécution est de 56 %, tandis que pour le second lot, Maï Bagari –Tanout (98 km) pris en charge par EGBTP, le taux de réalisation est de 37%.

« L’importance de ce chantier est […] cruciale pour le Niger, à la fois pour faciliter les échanges commerciaux locaux, mais également pour contribuer à la finalisation du grand projet d’axe transsaharien entre Lagos et Alger, soit 9 600 km reliant 6 pays », soulignait le chef de la délégation de l’Union européenne au Niger, Denisa-Elena Ionete.

Avec Agence Ecofin (Romuald Ngueyap)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1