Flash News

Niger : fin du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel à Niamey

Création d'une structure interparlementaire du G5 Sahel

Les travaux du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel avec la participation du président du parlement européen, M. Antonio Tadjani et d’une délégation de l’assemblée nationale française ont pris fin, mardi dernier au Palais des Congrès de Niamey sous la présidence de M. Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale.

La fin des travaux a été sanctionnée par un communiqué final. La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence des présidents des Assemblées nationales du Mali et de Mauritanie ainsi que des délégations parlementaires du Burkina Faso, de la France et du Tchad. Cette rencontre de Niamey a été consacrée aux problématiques sécuritaires et de développement dans la perspective d’une implication des parlements dans les efforts déjà engagés pour assurer la paix au Sahel. Dans le communiqué final, les présidents de parlements et les chefs de délégations parlementaires ont salué et félicité le Président de la République, Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou pour son engagement personnel pour la sécurité et le développement au Sahel.
Les travaux du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel avec la participation du président du parlement européen, M. Antonio Tadjani et d’une délégation de l’assemblée nationale française ont pris fin, mardi dernier au Palais des Congrès de Niamey sous la présidence de M. Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale. La fin des travaux a été sanctionnée par un communiqué final.

La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence des présidents des Assemblées nationales du Mali et de Mauritanie ainsi que des délégations parlementaires du Burkina Faso, de la France et du Tchad. Cette rencontre de Niamey a été consacrée aux problématiques sécuritaires et de développement dans la perspective d’une implication des parlements dans les efforts déjà engagés pour assurer la paix au Sahel. Dans le communiqué final, les présidents de parlements et les chefs de délégations parlementaires ont salué et félicité le Président de la République, Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou pour son engagement personnel pour la sécurité et le développement au Sahel.

Dans son intervention à cette occasion, le président de l’Assemblée nationale, M. Ousseini Tinni a invité les parlementaires du G5 sahel de se retrouver pour évoquer la situation nouvelle dans laquelle se trouve aujourd’hui le Sahel, cette zone qui naguère était un carrefour touristique mais qui fait actuellement face à d’importants défis sécuritaires. « Nos populations et nos partenaires ont fait bon accueil à cette organisation. Cependant, nous parlementaires avons pensé qu’il est nécessaire et même indispensable d’accompagner démocratiquement cette initiative. Notre souhait est que les principaux bailleurs de fonds du G5 sahel comprennent notre démarche et la soutiennent. Connaissant l’engagement de l’Union Européenne pour la sécurité, la paix le développement et la nécessaire démocratisation des institutions internationales, nous sommes convaincus que votre parlement prendra activement part à la formalisation de ce contrôle démocratique à travers la création d’une structure interparlementaire appropriée », a-t-il dit.

Pour sa part, le président du parlement européen, M. Antonio Tadjani a déclaré que, depuis le début, l’Union européenne a donné son soutien au G5 Sahel et était le premier bailleur à se mobiliser financièrement. «Notre soutien est économique, technique et, avant tout, politique. Il s’ajoute au soutien d’expertise technique et de formation des missions EUCAP Sahel au Mali et au Niger et de la mission EUTM au Mali. Le G5 Sahel a déjà donné des premiers résultats satisfaisants et s’avère être un instrument essentiel pour la stabilisation de la région. L’Union Européenne continuera à œuvrer afin que le G5 sahel passe sous le chapitre 7 de l’ONU. Car les menaces ne sont pas confinées seulement au Sahel », a-t- déclaré M. Antonio Tadjani.

Le président du parlement européen a, en outre souligné que, le risque est global, surtout quand l’on voit les forces y opérant : Daech, la nébuleuse AQMI, Boko Haram et autres groupes plus petits mais pas moins meurtriers. « Notre priorité doit cependant être la Lybie. Pour endiguer les flux d’armes, de drogues, le trafic d’êtres humains et les terroristes qui descendent vers le Sahel. Les pays du Sahel jouent un rôle crucial surtout pour l’avenir de la Libye, qui est un enjeu majeur pour le futur de l’Afrique. Je me suis rendu en Libye la semaine dernière pour discuter de la stabilisation et de la démocratisation du pays» a confié M. Antonio Tadjani, précisant que le Parlement européen organisera le 10 octobre prochain, une conférence sur la stabilisation de la Libye avec le but, en particulier, de soutenir l’organisation d’élections démocratiques. «Je saisi cette opportunité pour demander votre soutien à cette tentative et pour vous y inviter à participer, car une solution à la crise libyenne ne peut se faire sans un rôle fort du G5 Sahel », a-t-il estimé.

Il a ensuite évoqué les autres priorités du Sahel comme la gestion des flux migratoires appuie l’Afrique et le Niger en particulier à travers le Fonds Fiduciaire pour l’Afrique. « Au total, tous fonds confondus, nous avons mis à disposition du Niger presqu’un milliard d’euro pour la période 2014-2020. Nous sommes prêts à développer un modèle similaire de partenariat avec les autres pays du Sahel », A-t-il précisé. La jeunesse et la croissance démographique, l’extrémisme violent et la radicalisation, la pauvreté et les changements sont les préoccupations de développement pour le Sahel. M. Tadjani de préciser qu’il est accompagné d’une trentaine d’entreprises et associations spécialisées dans trois secteurs : agriculture, énergies renouvelables et numérique. « Elles proviennent de six pays européens (France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Hongrie et Belgique). Et totalisent un chiffre d’affaires de plus de 100 milliards d’euros. Des chercheurs et experts d’institutions internationales font aussi partie de cette visite », a-t-il ajouté.

C’est la première fois ajoute-t-il que le parlement européen établit un modèle similaire. « Je suis prêt à répliquer ce modèle dans d’autres pays du Sahel » a-t-il assuré avant de souligner l’importance de la dimension parlementaire dans la dynamique engagée dans le cadre du G5 Sahel. M. Tadjani a promis qu’il proposera au parlement européen la nomination d’un député comme porte-parole du Parlement européen pour la dimension parlementaire du G5 Sahel. « Je vous propose aussi que dans le futur proche vous vous réunissiez à Bruxelles, au Parlement européen pour donner suite à notre rencontre d’aujourd’hui », a-t-il conclu.

Il faut noter que juste après la clôture des travaux le Président de l’Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni a offert un dîner à ses hôtes dans les jardins de l’hôtel terminus de Niamey. La soirée a été riche avec de belles prestations des groupes musicaux nigériens. (Lire ci-dessous, le discours prononcé par SE. Ousseini Tinni, puis le communiqué final ayant sanctionné cette rencontre).

Avec ONEP (Seini Seydou Zakaria)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1