Flash News

NIGELEC : coupure d’électricité à Niamey et environs : Broyer du noir et silence radio

Niamey la capitale du Niger connait une coupure d’électricité généralisée depuis le jeudi 14 septembre 2017 vers 13h et ce jusqu’à ce vendredi 15 septembre. Cette coupure a concerné certaines régions du pays frontalières du géant voisin le Nigéria.

Silence radio

La coupure d’électricité qui a plongé la ville de Niamey dans le noir total toute la nuit du jeudi au vendredi vient encore raviver le débat sur l’incapacité des responsables de la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC) d’anticiper et de faire face aux pannes qui surviennent fréquemment sur le réseau électrique. Là où le bât blesse, c’est l’attitude silence radio des responsables de la société. La communication d’urgence est une science une fois mise en œuvre, permet de faire face à l’effet d’affolement et de rumeurs de la population. Au moment où les techniciens sont à l’œuvre pour réparer la panne, les communicateurs de la boite doivent basculer à une stratégie de communication de masse pour informer et surtout rassurer la population. Mais que nenni. Ni le site web et la page du réseau social encore moins le standard téléphonique de la société ignorent royalement ce blackout.

Gorou Banda : le rêve brisé ?

Et pourtant l’espoir de la fin des délestages et autres coupures intempestives était permis, après l’inauguration par le Président Issoufou Mahamadou de la centrale thermique de Gorou Banda inaugurée le 2 avril 2017. D’une capacité de 100 mégawatts la centrale de Gorou Banda a couté 75 milliards de francs CFA.

A l’inauguration le Président Issoufou s’est réjoui de l’aboutissement de ce « projet structurant » qui selon lui « permettra de réduire les coupures intempestives que connaissent les populations de Niamey et ses environs ». Ceci est d’autant vrai que le Niger importe 60 % de son électricité du Nigéria voisin.

La politique du solaire domestique

Le blackout électrique survenu dans cette nuit du jeudi au vendredi, a fait remarquer que les quartiers complétement périphériques de Niamey sont éclairés par les moyens de bord qu’est l’énergie solaire. Les habitants de ces quartiers las d’attendre l’arrivée du courant de la Nigelec ont préféré investir dans le solaire pour avoir la lumière. Mr Ousmane Moutari, racontait à IciNiger que « finalement ce sont les gens qui ont l’électricité Nigelec, qui venait chez moi laisser leurs appareils cellulaires en charge pour le restant de la nuit ».

En attendant un communiqué officiel, de la Société Nigérienne d’Electricité, les habitants de Niamey et environs fondent l’espoir que ce vendredi ne soit pas noir.

     Darius Warzou
© IciNiger

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1