Flash News

Et naquit le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) au Niger

Création d'un Conseil national de dialogue politique au Niger

De gauche à droite : Seyni Omar, Mahaman Ousmane, Hama Amadou, Mahamadou Issoufou, Tandja Mamadou, Brigi Rafini

Le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) est un cadre permanent de prévention, de règlement et de gestion des conflits politiques à travers le dialogue et la concertation entre la classe politique nigérienne, toutes tendances confondues, et le gouvernement, autour des questions d’intérêt national.

C’est un organe qui a été créé le vendredi 30 janvier 2004 par décret N°2004-030/PRN/PM  pris en Conseil des ministres. Le CNDP est un “cadre permanent de prévention, de règlement des conflits politiques et de concertation entre ses membres autour des questions d’intérêt national”, précise le communiqué du Conseil des ministres.

La création du CNDP permet “de créer les conditions de stabilité et de consolidation des institutions démocratiques et républicaines, est chargé, entre autres, de “promouvoir le consensus autour des questions d’intérêt national et des principes démocratiques et républicains”.  Il doit à cet effet “veiller à ce qu’une concertation s’instaure entre les membres notamment à travers la constitution, la charte des partis politiques, le code électoral et la régularité des scrutins, les prérogatives constitutionnelles des institutions, l’accès équitable aux médias d’Etat, les droits de l’opposition, le code d’éthique politique”.  Le CNDP est également chargé de contribuer au renforcement de l’unité nationale par l’enracinement de la culture citoyenne au sein des populations.
Le conseil se réunit en session ordinaire avant chaque session ordinaire de l’Assemblée nationale et en session extraordinaire chaque fois que de besoin.
Ses décisions sont prises par consensus.

Le Conseil regroupe tous les partis politiques légalement reconnus. Chaque parti politique est représenté au niveau du Conseil par son président qui, en cas d’empêchement, désigne un représentant.

Le CNDP est placé sous la présidence de Son Excellence le Premier Ministre, Chef du gouvernement. Il est secondé de deux vice-présidents, à savoir le Chef de file de l’Opposition et celui de la Majorité. Il y a aussi ce que nous appelons les Grands Témoins qui sont des personnalités assez représentatives de la société civile désignées intuitu personae, et qui participent aux réunions du Conseil, en cas de besoin, pour apporter leurs contributions sur des questions bien précises.

Afin de créer les conditions de stabilité et de consolidation des institutions démocratiques et républicaines, le Conseil est chargé de promouvoir un consensus autour des questions d’intérêt national et des principes démocratiques et républicains. A cet effet, il veille à ce qu’une concertation s’instaure entre ses membres, notamment autour des questions telles que la Constitution, la Charte des partis politiques, le Code électoral et la régularité des scrutins, les prérogatives constitutionnelles des institutions, l’accès équitable aux médias d’Etat, les droits de l’opposition, le code d’éthique politique et toute autre question d’intérêt national.

En dehors de tout ceci, le CNDP contribue aussi au renforcement et à la consolidation de la paix à travers l’enracinement de la culture citoyenne au sein des populations nigériennes. C’est ainsi que plusieurs sessions de formations sont organisées à l’endroit des membres des partis politiques à tous les niveaux, avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers tels que le PNUD et Care International, pour un plus grand engagement citoyen et aussi pour permettre aux partis politiques de mieux jouer leurs rôles.

IciNiger avec Panapress et Le Sahel

1 Commentaire le Et naquit le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) au Niger

  1. Donc le CNDP a été créé non pour la bonne gouvernance, mais pour les intérêts des partis politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1