Flash News

Mort de 71 soldats nigeriens dans l’attaque d’Inates, le gouvernement décrète un deuil de 3 jours à compter de ce vendredi.

De retour d’Égypte mercredi où il a écourté son séjour, le président de la république Issoufou Mahamadou a présidé jeudi matin, le conseil national extraordinaire de sécurité. Un conseil qui fait suite à l’attaque meurtrière du camp militaire d’Inates le mardi 10 décembre 2019 aux environs de 15 heures par une colonne d’un groupe armé composé d’une centaine d’hommes armés venus à motos et de véhicules, lourdement armés. Une attaque revendiquée jeudi après-midi par l’état islamique. Le mode opératoire confirme la marque de ce groupe qui a vraisemblablement bien préparé son attaque, en témoigne le saccage d’abord des infrastructures de communication, empêchant ainsi de vite donner l’alerte. Les soldats nigeriens, malgré l’effet de surprise ont tenu pendant plus de 5 heures de combat. Malheureusement, ils ont perdu 71 hommes, enregistrés 12 blessés et plusieurs disparus selon le communiqué officiel du gouvernement. Côté ennemi, ils y a 57 terroristes tués, preuve que les soldats nigeriens se sont battus pour défendre la patrie. Devant cette tragédie, une chaîne de solidarité s’est manifesté sur la toile, ainsi que de nombreux messages de compassions et de condamnation enregistrés au Niger et à travers le monde. L’assemblée nationale dans une déclaration rendue publique a condamné, cette attaque barbare, présenté ses condoléances aux familles des victimes et interpellé la communauté internationale sur sa responsabilité dans cette guerre sournoise.

Le Président de la République  Issoufou Mahamadou a convenu avec son homologue français et ses pairs du G5 Sahel du report de la réunion de PAU en France à une date ultérieure. Une rencontre convoqué par le président Emmanuel Macron qui a fini par agacer les citoyens des pays du G5 Sahel qui ont appelé les chefs d’État des 5 pays à ne pas prendre part. Pour l’heure c’est la consternation totale au Niger où un deuil de 3 jours sera observé à partir de ce vendredi. Les drapeaux seront en berne et un hommage sera rendu ce vendredi matin aux soldats tombés sur le champ d’honneur en présence du président de la république Issoufou Mahamadou au groupement aérien de Niamey. Pendant cette période de deuil, toutes les manifestations sont suspendus. La commémoration cette année des festivités entrant dans le cadre du 61ème anniversaire de la proclamation de la république Tillabery Tchandolo sera sobre. Le ministre de la renaissance culturelle a annoncé la suspension de toutes les activités sportives et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1