Flash News

Les commerçants et transitaires du Niger suspendent leur mot d’ordre de ville morte prevu ce vendredi 9 novembre.

Les commerçants et les agents de transit suspendent leur mot d’ordre d’opération ville morte prévue pour ce vendredi. Ils ont trouvé un terrain d’entente avec l’administration des douanes dont ils rejettent certaines mesures qu’ils jugent contraignante.

La journée ville morte projetée ce vendredi 9 novembre 2018 par le syndicat des commerçants et celui des agents de transit pour protester contre certaines mesures douanières n’aura finalement pas lieu. C’est le fruit d’un long round de négociations entre les différentes parties. Les syndicats ont reçu des explications qui les ont convaincues sur les différentes mesures notamment les passavants objet de la grogne. Ce faisant ils ont suspendu le mot d’ordre.

Incompréhension des deux parties

Selon l’administration des douanes, il s’agissait non seulement d’une incompréhension, mais aussi de mauvaises interprétations des textes.

L’équivoque étant levée, la journée ville morte n’a plus de sens estiment les responsables de la douane. Aussi, la direction générale des douanes a rassuré les opérateurs économiques nigériens quant à sa disponibilité à maintenir le dialogue et à respecter l’accord conclu.

Les commerçants ont pris acte des propositions de la direction générale des douanes. Mais ils restent sur leurs gardes au cas où ils constatent des manquements sur le terrain.

IciNiger (Abdoulkarim Mahamadou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1