Flash News

Le Niger sera bientôt doté d’un abattoir moderne d’une capacité de 170 tonnes par jour dans la commune de Namaro

La commune rurale de Namaro située dans la région de Tillabéry sera dotée bientôt d’un abattoir frigorifique moderne d’une capacité de 170 tonnes par jour.

La signature du protocole d’accord de construction et d’exploitation dudit abattoir a eu lieu le mercredi 24 octobre entre le ministre d’Etat de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, le Président Directeur général du groupe ICS, M. Fabrice Viguier, et le représentant de la société Agricorp M. Sebastian Maurin en présence du président de la Commission Développement Rural de l’Assemblée Nationale, M. Mamane Rabiou Maïna ; du ministre de l’Industrie ainsi que l’ensemble des acteurs concernés.

L’objectif ce de projet structurant dont la pose de la première pierre est prévue en fin d’année 2018, est de produire d’une part de la viande de qualité et en quantité et d’autre part de valoriser les sous produits d’abatage (peaux, cornes etc.), et contribuer à asseoir une industrie animale moderne et performante.
Après avoir apposé sa signature sur les documents, le ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, dira que le présent protocole d’accord signé constitue une avancée significative dans le processus de modernisation du secteur de l’élevage en vue de l’arrimer à la technologie et aux normes de production internationale. Ce faisant, a-t-il ajouté « il contribuera à la promotion et à la modernisation de la filière viande en y intégrant les normes sanitaires et les standards de qualité et de traçabilité du marché international ; la redynamisation des chaines de valeur dans le secteur ; la croissance agricole continue ; l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays ; une meilleure gestion des ressources naturelles ; la génération des emplois qualifiés ; l’accroissement des revenus significatifs pour les producteurs et le renforcement des capacités d’exploitation des produits valorisés dont la demande est forte sur le continent ».
Le ministre d’Etat, a en outre relevé que l’abattoir central principal ainsi que les abattoirs de proximité offriront une production journalière de démarrage de 100 tonnes par jour pour passer à 170 tonnes après 24 mois d’exploitation. M. Albadé Abouba a ajouté que l’abattoir frigorifique moderne qui sera érigé induira entre autres, une plus grande professionnalisation des acteurs des filières de productions animales et contribuera à la réalisation des objectifs de l’Initiative 3N tels que définis par le Président de la République Issoufou Mahamadou.

Auparavant, le PDG de la société ICS, M. Fabrice viguier et le président de la Commission Développement Rural de l’Assemblée Nationale M. Rabiou Maïna ont respectivement pris la parole , le premier pour réaffirmer l’ engagement de la société à travers sa filiale au Niger pour un partenariat franc avec le Niger et quand au député Rabiou il s’est réjoui de cet accord en ce sens qu’il constitue le vœu émis au niveau du parlement de voir la réalisation de ce projet .
Près de 85% de la population nigérienne pratique l’élevage, le secteur de l’élevage contribue à environ 12% du Produit Intérieur Brut (PIB). En dépit de son potentiel, il est en butte contre notamment le sous-financement et le faible encadrement.
Avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1