Flash News

Lancement des activités du parti RDR Tchandji

Discours de Falké Bacharou, Président du RDR Tchandji


Les partisans de Mahamane Ousmane créent le Rassemblement Démocratique et Républicain  RDR TCHANDJI

Ayant perdu le contrôle de la Convention Démocratique et Sociale (CDS Rahama) au profit de Abdou Labo à l’issue d’un long feuilleton judiciaire, les camarades de l’ex Président de la République et dudit parti Mahamane Ousmane se sont enfin résolus a créer leur propre formation politique.

Le Rassemblement Démocratique et Républicain (RDR Tchanji) a été lancé le samedi 28 janvier 2017 dans une salle du Palais des congrès archi-comble. Plusieurs personnalités des partis membres de l’opposition ont rehaussé de leur présence à la cérémonie dont Mahamane Ousmane ainsi que certains de la majorité à titre personnel pour la plupart, y compris de la CDS RAHAMA, dont le Représentant a même pris la parole pour saluer l’avènement du RDR Tchandji.

Le moment solennel a été le discours de lancement des activités du parti par le Président du Bureau politique provisoire Falké Bacharou. Il a situé le contexte dans lequel est né le parti, contexte fait d’embuches et de toutes sortes de menaces et d’intolérance politique des dirigeants actuels. En effet ceux-ci n’ont pas encore digéré le choix de Mahamane Ousmane en 2011 lorsqu’il a soutenu le candidat du MNSD Nassara, l’ancien président Tandja Mamadou à travers un report de voix au second tour, face à Issoufou Mahamadou qui espérait un retour de l’ascenseur, lui qui a permis à Mahamane Ousmane d’être le premier président démocratique élu en 1993, post conférence nationale souveraine.

Après ce bref rappel, le Président Falké, a dit que le RDR Tchandji, certes un jeune parti, mais il est majeur au regard de l’expérience de ses animateurs. C’est pourquoi, il se place déjà dans la perspective de la conquête du pouvoir à l’occasion des prochaines élections pour enfin apporter le vrai changement au auquel le peuple nigérien aspire. Mais cela passe par la lutte pour la restauration et la défense de la démocratie aux côtés de tous les partis de l’opposition. Pour donc réussir le changement et assuré un mieux-être pour le peuple nigérien, le RDR comme l’a martelé son président reste «  l’alternative crédible et un cadre de réflexion et d’actions centré sur les valeurs de probité et de dignité, afin de redonner confiance et espoir au peuple nigérien meurtri par une gouvernance débridée, et dont le tissu social est menacé de dislocation ».

Le Bureau provisoire va se mettre à la tâche et installer toutes les instances locales et régionales du parti RDR, en attendant, la tenue dans les prochains mois du premier congrès ordinaire qui verra la mise en place d’un Bureau politique de plein exercice qui sera élu pour un mandat de cinq(5) ans.

Déjà le nom Mahamane Ousmane circule dans les milieux du parti. En attendant, il reste militant du MNRD Hankouri dont il a été le porte flambeau aux dernières élections générales de 2016. Il est d’ailleurs Député national au titre dudit parti.

ABDOULKARIM Mahamadou

Le Président Mahamane Ousmane (à gauche boubou bleu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




UA-98924462-1