Dernières nouvelles

Journée Mondiale de la Liberté de la Presse 2018 : le Niger s’engage à faire davantage pour que la liberté de la presse soit mieux respectée

Mahaman Salissou Habi, ministre de la communication du Niger


A l’instar du reste du monde, le Niger célébre ce jeudi 3 Mai, la 25e Edition de la ‘’Journée Mondiale de la Liberté de la Presse’’.
A cette occasion, le Ministre de la Communication, Mahaman Salissou Habi a livré un message, dans lequel il a rappelé la proclamation de cette Journée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la 26e session de la Conférence Générale de l’UNESCO en 1991.

Cette Journée est en fait une réponse à l’appel des journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek (Namibie) sur le pluralisme et l’indépendance des médias.
Selon le Ministre de la Communication, cette année, « c’est le Gouvernement de la République du Ghana, qui organise conjointement avec l’UNESCO, l’avènement central qui se déroule du 2 au 3 Mai à Accra, et dont le thème retenu est, ‘’Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ».
Ce thème porte sur les questions des médias et de la transparence du processus politique, de l’indépendance du système judiciaire et de ses connaissances en matière de médias ainsi que de la responsabilité des institutions de l’Etat vis-à-vis du public.

La Journée Mondiale de la Liberté de la Presse « est également l’occasion, cette année d’examiner les défis actuels de la liberté de la presse en ligne, car le journalisme étant, avant tout, une profession comme les autres, ceux qui l’exercent doivent le faire dans le respect de l’éthique et de la déontologie » a ajouté Salissou Habi.
Il a par ailleurs indiqué que son Département ministériel « poursuivra et mettra l’accent sur son programme de renforcement des capacités des acteurs des médias, l’objectif étant de faire du secteur de la communication un véritable vecteur de changement des mentalités, au service du développement et de l’émergence du pays ».
Le Niger s’engage pour ainsi dire, « à faire davantage pour que la liberté de la presse soit mieux respectée et les journalistes mieux protégés, avec l’implication pleine et entière de tous les acteurs » a enfin déclaré le Ministre de la Communication.
IciNiger avec ANP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1