Flash News

Arlit : cérémonie d’inauguration de nouvelles installations d’alimentation en eau potable de la ville.

Etancher sa soif à Arlit !

Le Premier ministre Brigi Rafini à Arlit


Un peu plus de 45 ans la population d’Arlit est alimentée en eau potable par la SOMAIR sur une vieille installation de tuyaux de raccordements de la SEEN qui date de  plusieurs années.

Le jeudi 9 mars 2017, le Premier ministre Brigi Rafini a procédé à l’inauguration de nouvelles installations d’alimentation en eau potable de la ville d’Arlit dont le produit phare est le château d’eau de 1000 m3. Pour la circonstance, le Premier ministre était accompagné d’une forte délégation composée du ministre de l’hydraulique et de l’assainissement Mr Barmo Salifou, le gouverneur de la région d’Agadez Sadou Soloké,  ainsi que des cadres de différents services régionaux et départementaux.

Longtemps, les arlitois sont délaissés, voire même sevrés, et cela malgré les doléances formulées de certaines ONG de la société civile d’Arlit, luttant pour le bien être de cette population en eau potable et la santé, suite à l’extraction des ressources minières par des sociétés en place.

Face à la presse le Premier ministre a dit ceci : « je tenais à marquer ma présence à cette cérémonie qui consacre la renaissance d’Arlit. A partir de cet instant le problème d’eau d’Arlit est quasiment résolu avec  ces installations d’adduction d’eau potable d’une valeur de 12 milliards TTC. La ville d’Arlit renaît avec ces installations, la ville d’Arlit renaît avec la transsaharienne qui va être bientôt opérationnelle. Je viens saluer la population d’Arlit pour l’encourager à faire foi en l’avenir. »

Sur financement de la Banque mondiale à travers le Projet Eau et Assainissement en Milieu Urbain, ces travaux ont été exécutés par les chinois et ont consisté entre autres à la réalisation d’un château d’eau de 1000 m3, une construction d’une nouvelle station de reprise, et la réalisation de 8 forages raccordés au réseau existant.

C’est un ouf de soulagement pour cette population qui, pendant des années est restée presque sept mois (7) sur douze (12) sans eau dans leurs robinets surtout ceux des certains quartiers éloignés.  A l’issue de cette cérémonie, l’on peut affirmer que les arlitois peuvent étancher leur soif.

© Ousmane Omar (Arlit pour IciNiger)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-98924462-1